Alarme sans fil

Le système radio, facile à installer, permet en outre de rajouter aisément et rapidement, si besoin, de nouveaux appareils (détecteurs, sirène...)

Quel que soit le système, une installation est toujours composée de 3 parties : un dispositif de détection, un système d'analyse et des appareils de mise en alerte. Les détecteurs décèlent l'intrusion (effraction ou tentative d'effraction), adressent l'information à la centrale (le cerveau du système) qui, après analyse, déclenche les avertisseurs.

En règle générale, un système d'alarme se compose : de détecteurs infrarouges (1), de détecteurs d'ouverture, de détecteur de choc,  de détecteurs divers, (détecteur de panne de fumée,), d'une télécommande mobile, d'un clavier mural. Ces appareils envoient des informations à la centrale (X) qui, en cas d'anomalie, donne l'alerte à sa sirène et/ou à une sirène extérieure à une lampe à éclat ou à un transmetteur téléphonique, relié à une société de télésurveillance.

La portée des ondes radio est d'environ 100 à 200 m (selon les produits) en ligne droite, en champ libre, c'est à dire sans obstacle. Mais celle-ci est plus ou moins atténuée lorsqu'elle traverse des matériaux. Ainsi le plâtre, la plaque de platre et le bois ne laissent passer que 90 à 100 % des ondes. La brique, l'aggloméré  65 à 95 %, le béton10 à 70 %, selon le type d'armature métallique.

Outre les protections spécifiques, on distingue principalement deux types de protection pour l’installation : la protection volumétrique et la protection périmétrique . La protection volumétrique a pour objet de protéger les pièces de l'habitation, en décelant toute présence au moyen, le plus souvent, de détecteurs infrarouges judicieusement positionnés. La protection péri métrique est obtenue par la mise en place de détecteurs spécifiques au niveau des ouvertures. Les plus courants sont les détecteurs d'ouverture et les détecteurs de choc que l'on met en place sur les portes, fenêtres, portes de garage...

 

ALARME RADIO